Blancs Moussis (les)

Stavelot - Province de Liège
STAVELOT, CAPITALE DU LAETARE:
Stavelot, Ville d’histoire et de folklore, accueille chaque année, le 3ème dimanche avant Pâques, des milliers de visiteurs accourus de toutes parts pour participer aux réjouissances carnavalesques du Laetare.Animées par des centaines de « Blancs Moussis » vêtus de la cape et du capuchon blancs, affublés de long nez rouge et entourant leurs géants et chars souffleurs de confettis. Ces festivités durent trois jours (du samedi au lundi soir).L’origine des Blancs Moussis serait, selon la légende, un édit du prince-abbé G. de Manderscheidt qui, en 1499, interdit à ses moines de participer aux réjouissances carnavalesques. Les Stavelotains, en guise de protestation contre cette mesure sévère, rappelèrent leur présence en s’affublant d’un capuchon et d’une grande robe imitant la tenue religieuse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur une nouvelle intervention énergique du prince-abbé, ce vêtement parodique fut interdit, mais la population le remplaça par un autre, blanc celui-là, rappelant encore d’assez près le costume monacal et le compléta par un masque hilare au long nez rouge. Ainsi naquirent, vers 1502, les Blancs Moussis de Stavelot.

Toute légende même inventée, repose sur un fond de vérité. Il est vrai que vers la fin du Moyen Age, la rigueur monastique connut un relâchement notoire et que les excès en temps de carnaval obligèrent plusieurs princes-abbés à interdire mascarades et déguisements.

Notez également que la simplicité de ce costume en a fait jadis, un déguisement fort répandu en Wallonie et dans une partie de l’Europe pour devenir aujourd’hui, spécifique à la cité Stavelotaine.

Au 19e siècle, les fêtes carnavalesques de la Mi-Carême prirent de plus en plus d’ampleur et virent chaque fois une participation plus ou moins importante des Blancs-Moussis.

En 1947, les Blancs-Moussis créent une confrérie dirigée par un chapitre très actif et doublée d’une Chevalerie d’Honneur dont font partie d’importantes personnalités Belges et Etrangères.

Depuis cette date, le rôle des Blancs-Moussis dans la vie de la ville s’est amplifié considérablement. Il sont devenus les ambassadeurs dynamiques du folklore Belge et leur présence en invités d’honneur aux carnavals de Düsseldorf, Cologne, Compiègne, Saint Quentin, Denain, Lille, Thiais (Paris), Corbeil Essones (Paris), Douai, Mazingarbe,… a contribué au renom de la ville de Stavelot.

Les Blancs-Moussis comptent actuellement 210 membres, leurs déplacements se font uniquement hors Belgique. Participent à leurs prestations plus ou moins 50 Blancs-Moussis et notre société de musique « L’Emulation » (plus ou moins 35 membres habillés en Blancs-Moussis), ainsi qu’ 1 ou 2 chars souffleurs de confettis (ceux-là même qui participent au cortège de la Laetare à Stavelot).