Marche Militaire Notre Dame de Walcourt

Walcourt - Province de Namur
HISTORIQUE:
La Marche Militaire Notre-Dame De Walcourt est l’une des 15 « Marches Folkloriques » reconnues en tant que telles par le Ministère de la Communauté Wallonie-Bruxelles.

Qu’est-ce donc qu’une « Marche Militaire »? Il s’agit d’une procession ancestrale et de son escorte militaire qui, elle-même, existe depuis des générations.

La « Marche » de Walcourt est attestée depuis au moins le 15ème siècle. La procession rappelle un événement miraculeux, dont la statue datant du 11ème siècle aurait été l’objet; ce miracle se serait produit au début du 13ème siècle; la procession serait née un siècle plus tard, pour le commémorer.

Tout au long de l’Ancien Régime, les archives font état de la procession et de son escorte, composée d’archers, de piquiers, puis d’arquebusiers et de porteurs de fusils.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Supprimée par Joseph II, peu avant la Révolution Française, la « Marche » resurgit, par la volonté populaire, dés que le Ier Empire naissant l’autorisa, en 1803.

La journée officielle de la sortie de la « MARCHE » est le dimanche de la Trinité, c’est à dire le dimanche suivant la Pentecôte. Depuis lors, elle n’a cessé de parcourir son itinéraire traditionnel, gardant, malgré quelques avatars, la marque Française acquise dès la chute de Napoléon.

COMPOSITION DE LA « MARCHE »:

Actuellement, l’escorte se compose de 3 compagnies locales et de 2 ou 3 extérieures à la commune, quoique traditionnelles. La compagnies de Daussois y participe depuis bien avant la fin de l’Ancien Régime.

Les 3 compagnies locales sont:

  • La Jeune Garde, regroupant une centaine de jeunes garçons; le peloton des Artilleurs est formé des aînés (15/18 ans). Tous portent l’uniforme 1er Empire.
  • Le 2ème Zouaves, aux uniformes bien connu du 2ème Empire: 35 hommes.
  • La Ccompagnie du 1er Empire, constituée de 4 pelotons: les Sapeurs 18 hommes, les Voltigeurs 40 hommes, les Grenadiers 36 hommes, les Gendarmes d’Elite 16 hommes.

Naturellement, chacune de ces compagnies est entraînée par une batterie d’1 fifre et 6/8 tambours; la musique locale peut être intégrée dans la compagnie du 1er Empire.

Quand il arrive à l’escorte de se produire à l’extérieur, la délégation peut se composer du 2ème Zouaves seul ou de 2 ou 3 pelotons du 1er Empire, groupant au minimum 50 hommes (étant entendu que chaque peloton est dans ce cas, rarement au complet).

PARMI LES PRESTATIONS EXTERIEURES:

Maastricht, Bruxelles (Heysel), Conflans-Ste-Honorine, Epinal, Namur, Palavas-les-Flots, Tournai, Liège (Outre-Meuse/Fêtes de Wallonie), Dans les Marches de Thuin, Ham-sur-Heure, Fosses,…

HORAIRE DES FESTIVITES:
Dimanche qui suit la Pentecôte:
09h00: Formation des Compagnies de Walcourt à la gare.
10h00: place de l’Hôtel de Ville, prise des drapeaux.
10h45: Calvaire: accueil de la Compagnie de Daussois par le 1er Empire.
11h00: Gare: accueil d’Ham-sur-Heure par les Zouaves/Lennery: accueil de l’entité par la Jeune garde.
12h00: départ de la procession: défilé solennel devant la Statue Notre-Dame, installée sur le parvis de la Basilique.
13h30: Jardinet: reconstitution du miracle (après quoi, dislocation du cortège pour le dîner).
16h00: Jardinet: reprise de la procession.
17h30: Place de l’Hôtel de Ville: rentrée solennelle de la procession.

Le dimanche suivant:
10h15: Grand’Messe suivie de la procession en l’honneur du Saint Sacrement.