Echasseurs Namurois (les)

Namur - Province de Namur

HISTORIQUE:

Suivant une légende qui remonterait au début du 14ème siècle, le très noble et très puissant Jehan De Flandre, alors propriétaire du comté de Namur, assiégea la ville de Namur et la réduisit par la famine. Le comte Jehan refusa le pardon imploré par les notables de la cité en déclarant « Nenni, Nenni, point de pardon que vous veniez à pied, à cheval, en bateau ou en chariot ». Malicieux, les Namurois se présentèrent au Comte montés sur des échasses. Compatissant et amusé de cette ruse, ce dernier pardonna.

Mais une version beaucoup plus plausible de ce célèbre jeu est donnée par l’historien Félix Rousseau.

Au Moyen-âge, à chaque crue de la Sambre, de la Meuse ou du Houyoux, les rues de la ville se trouvaient sous eau. Peut-être en pareille circonstance, les Namurois prirent-ils l’habitude de se servir d’échasses. Comme il arrive souvent, un exercice imposé par la nécessité finit par devenir un sport.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est à ce jeu que les jeunes faisaient montre de leur force, de leur adresse, de leur agilité. Ils étaient divisés en deux groupes: l’un sous le nom de Mélans groupait ceux de l’ancienne ville et l’autre, les Avresses comprenait ceux nés dans la nouvelle ville. Chaque groupe avait son capitaine et son drapeau et se distinguait par la couleur des échasses. Celles des Mélans, jaunes et noires, les couleurs de la ville et les Avresses, rouges et blanches. A l’heure du combat, ils se formaient en bataille. Au son des timbales, les deux groupes s’avançaient jusqu’à l’endroit de la joute.

Les combattants n’avaient pour armes que leurs coudes et les coups qu’ils se donnaient échasse contre échasse pour renverser l’adversaire.

Des jeunes gens du Namurois sont les animateurs de ce folklore populaire qu’ils perpétuent et développent en des combats rudes et animés au cours desquels on sent revivre l’histoire et l’âme de la Cité. Faut-il dire aussi que leurs joutes sont appréciées dans le monde entier, où ils apparaissent comme les ambassadeurs de notre riche folklore wallon.

La joute en échasses, tradition populaire. Fougue des combattants, violence des chocs, chutes spectaculaires, au son des fifres et tambours.

Rendez-vous traditionnel: le 3ème dimanche de septembre à Namur pour le combat de l’échasse d’or.