Djoyeûs Djâles di so Corti (les)

Tilff - Province de Liège
LEGENDE:

Il y a longtemps, vivait à Cortil un énorme dragon qui terrorisait la région. En plus de ses ravages, il exigeait chaque année d’avoir la proie d’une jeune fille de 16 ans. Les habitants se soumirent deux fois à la cruelle exigence.

La troisième année, Bietmé, un garçon rusé et habile, décida de duper la bête et de s’en débarrasser. Il remplaça l’otage par un vigoureux loup. Le jour fatal, le monstre trouva un loup enragé et affamé. Furieux le dragon attaqua le loup, mais ce dernier s’accrocha au cou de son adversaire. Le dragon le tua, mais blessé, il fut cloué au sol par l’épieu de Bietmé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Cortisiens cachés dans le bois accoururent et transpercèrent le monstre. Le sang du dragon se transforma en un petit étang en forme de coeur et à l’eau limpide.

HISTORIQUE:

En 1954, un groupe de jeunes gens de Cortil (hameau de Tilff, à 12 Km de Liège) crée un groupe carnavalesque qu’il baptise « les Djoyeux Djales di So Corti ».

En 1957, un diable géant apparaît, « Bietmé li Spitant ». Il mesure 4 m de haut et pèse 70Kg, lors des défilés, 4 ou 5 porteurs se relaient dans le géant.

En 1967, une place du hameau de Cortil est baptisée « Place des Djales ».

En 1969, apparaîssent les « Diablesses ». Elles représentent les jeunes filles de la légende.

Le 5 mai 1990, une statue, représentant un Djale, est inaugurée Place des Djales.

Depuis 1964, les Djales ont aussi leur confrérie qui lors d’une cérémonie spéciale décerne différents ordres sous forme de médailles émaillées ornées d’une tête de dragon.

Tous les 5 ans, le groupe élit un prince au carnaval de Tilff qui a lieu à la Laetare.

COMPOSITION DU GROUPE:

Lors des déplacements en Belgique, Allemagne, Pays-Bas, et surtout en France, c’est habituellement de 30 à 35 Djales, Diablesses, Diablotins accompagnés des musiciens « Les Méphistos » qui défilent sous les couleurs noir, rouge et or.