Réveil Ardennais (le)

Stavelot - Province de Liège
ORIGINE-HISTORIQUE:

Nous sommes à Stavelot en 1949. C’est la fête Ardennaise, fête locale du mois d’août.

Quelques couples, d’un âge certain, ont ressorti des armoires les vêtements traditionnels qu’ils ont portés ou qu’ils ont vu porter par leurs parents.

Les femmes ont passé le chemisier fleuri à basques, ont noué le tablier noir sur l’ample jupe rayée. Sur leurs épaules, elles ont ajusté le grand châle ancien et sur la tête elles ont posé le barada de paille avec le bavolet garni de dentelle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les hommes eux, ont enfilé le pantalon noir et chaussé des bottines reluisantes. Sur la chemise blanche cravatée de noir, ils ont passé le sarrau plissé du dimanche, duquel sort de la poche un grand mouchoir rouge à fleurs ou à pois. Sur la tête, ils arborent la traditionnelle casquette de soie noire.

Ils se sont arrêtés dans un café pour boire « on p’tit hèna d’pèkèt » (petit verre de genièvre).

L’un d’eux, nostalgique des airs du passé et de l’ambiance de la salle de bal qu’ils avaient probablement tous connus au début du siècle, a lancé: « nu pinsove nin k’on pôreut danser ? » (ne pensez-vous pas que nous pourrions danser?).

C’est ainsi qu’est né le Réveil Ardennais.

PROGRAMMES-DANSES:

Depuis plus de cinquante ans, le groupe ne cesse de transmettre le patrimoine de danses locales, maclotes, quadrilles, lanciers, de Stavelot et des localités voisines ainsi que de nombreuses danses wallonnes (polkas, scottishs, mazurkas).

Accompagnés de trois musiciens, une douzaine de couples vous proposent jusqu’à quatre programmes de plus ou moins 30 minutes de danses anciennes authentiques.

REFERENCES:

Depuis sa création, le Réveil Ardennais a parcouru la France, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie, le Portugal, la Grèce, le Danemark, la Suisse, l’Espagne, les Pays-Bas. Il participe régulièrement au festival de l’Européade.