République Libre d’Outre-Meuse

Liège - Province de Liège
HISTORIQUE:

C’est en 1927 que des journalistes et des personnalités du quartier d’Outre-Meuse, après un voyage à Paris où ils avaient pu apprécier les réalisations de la Commune Libre de Montmartre, décidèrent de créer une association similaire. Le 11 juin 1927 allait voir la création du premier « gouvernement » de la République Libre d’Outre-Meuse, avec son Président, son Mayeur et ses Ministres, ses buts étaient de servir le folklore et de pratiquer la philanthropie. Actuellement son gouvernement est composé de 20 personnes bénévoles élues pour 5 ans.

Parmi les projets qui furent menés à bien grâce au premier « gouvernement », citons en 1927 la création de l’Ecole de Musique Grétry, en 1936 l’inauguration du monument « TCHANTCHÈS » (François), en 1939 le grand cortège folklorique à l’occasion de l’Exposition internationale de l’eau à Liège. Après la 2ème guerre mondiale, la République se constitue en A.S.B.L, c’est également à cette époque que le plus vieux citoyen de Liège reçoit ses premiers costumes; chaque année, sa garde robe s’enrichit de plusieurs costumes venant de tous les coins du monde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Actuellement, la République participe à de nombreuses manifestations folkloriques ou gastronomiques, avec son théâtre de marionnettes et son Pèkèt, et pratique également, des actions de solidarité. La République Libre d’Outre-Meuse a fêté en 2002 ses 75 ans d’existence, elle est jumelée avec la ville de Gruissan (France), le Théatre « Chés Cabotans d’Amiens » (France) et la Communauté Libre de Montmartre (France).

SON THEATRE DE MARIONNETTES:

C’est en 1947, à l’initiative de la « République libre d’Outre-Meuse » que fut créé le premier Musée, il exposait les premiers costumes remis à Tchantchès et les étendards des sociétés folkloriques disparues du quartier. Le Musée, qui devient trop petit déménage, en 1954; entre-temps, celui-ci s’était enrichi, des diplômes et de plusieurs costumes remis à Tchantchès lors des nombreuses visites; en 1959, la République décida d’installer le Musée au 56 de la rue Surlet où il se trouve toujours actuellement. En 1960, il accueille le « THÉATRE ROYAL ANCIEN IMPÉRIAL » et ses 129 marionnettes (devant le théâtre l’Empereur Charlemagne).

Depuis le 15 janvier 1967, tous les dimanches matin se donnent des spectacles de marionnettes liégeoises dans la tradition populaire, et maintenant également les mercredis après-midi. Des spectacles de marionnettes privés (écoles, 3ème âge…) se donnent aussi à la demande au Musée ou à l’extérieur avec notre théâtre mobile. N’oublions pas les représentations de « LI NAISSANCE » à Noël.

SON MUSEE:

Dans son Musée, la République vous présente une multitude de documents, photos, pièces de collections et objets relatifs au folklore d’Outre-Meuse; vous pourrez admirer quelques-uns des costumes de la garde-robe de Tchantchès, les diplômes remis à Tchantchès, des originaux de toiles de peintres connus (Ochs, Zabeau,…), la magnifique collection de marionnettes du sculpteur Denis Bisscheroux, une potale datant du 17ème siècle; à notre bar vous pourrez déguster la boisson préférée de Tchantchès « LE PÈKÈT » (Genièvre cuvée spéciale République), et également acheter des souvenirs de votre visite inoubliable dans notre musée (visite guidée sur demande écrite, au secrétariat un mois à l’avance). Actuellement, près de 350 costumes ont été offerts à Tchantchès par des groupes folkloriques et des associations les plus variées.

LES FETES DU 15 AOUT:

Depuis l’après guerre, la République Libre d’Outre-Meuse organise des festivités, le jour de la fête de Marie où le religieux et le profane font bon ménage. Au début, la fête ne durait qu’un jour. Au fil des années, les manifestations se sont étoffées et s’étalent sur une semaine. Le vieux quartier accueille maintenant près de 200.000 visiteurs.

Le programme comporte un tir de campes (tradition des anciennes fêtes paroissiales) qui ouvre officiellement la fête, une procession avec la Vierge Noire d’Outre-Meuse et une messe en wallon, avec la participation de groupes folkloriques, la distribution des petits pains bénis, la bénédiction des amoureux et la vénération des potales (niches accueillant une statue de la Vierge Marie ou d’un Saint). Un marché aux puces (le weekend avant le 15), des concerts, des jeux populaires, la sortie du bouquet d’Outre-Meuse (plus de 7 mètres de haut) datant de 1776, des danses folkloriques sur podium et un grand cortège ouvert par les géants Tchantchès et Nanesse sont également au menu des réjouissances.

L’après midi du 15, c’est le grand cortège avec des groupes venant de l’étranger et de Belgique (plus de 1000 participants et des chars). Le 16, la fête se termine par un enterrement folklorique, celui de Mati l’Ohé (Mathieu l’os). Les fêtes constituent la plus grande manifestation d’été de la région liégeoise